Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités

Actualité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Verte Irlande : retour de formation

Les principaux enseignements de cette formation : des systèmes tout pâturage dès le mois de février, de faibles coûts de production grâce à l’herbe pâturée et une mécanisation légère, des croisements de race adaptés au pâturage.

Cette nouvelle formation «Découvrir des techniques innovantes d’élevage en Irlande» a battu son plein en septembre 2018. Dix-sept stagiaires principalement originaires des départements normands ont répondu présents. Tous ont déjà engagé des changements dans leur exploitation suite à leur première participation aux formations qui les ont conduits soit en Angleterre soit dans le Finistère. Le déplacement en Irlande a permis la rencontre de 5 fermes laitières en majorité en AB ou conventionnelles, une laiterie biologique, le centre de recherche de Moorepark.

La production biologique irlandaise est peu développée car elle vient bousculer le message de la production dominante naturelle, verte, à l’herbe.Les producteurs laitiers bio sont peu nombreux, moins de 50, et 90 % d’entre eux sont collectés par une seule laiterie.

Les rois du pâturage

Quand les parcelles sont humides, plusieurs pratiques permettent le pâturage. Les vaches ne restent que trois heures dans la parcelle et retournent ensuite dans le bâtiment. Elles partent pâturer directement après la traite, le ventre vide, pour consommer maximum de pâture. Les chemins sont portants même en conditions humides : ils sont encaissés, avec des matériaux doux pour les pattes. Les paddocks sont adaptables, l’entrée et la sortie changent de place pour ménager ces zones sensibles au piétinement. Les éleveurs irlandais mesurent une fois par semaine la quantité d’herbe sur le parcellaire.

L’élevage irlandais est réputé pour ses très faibles coûts de production. Ils sont le résultat de l’utilisation massive de l’herbe pâturée, de la mécanisation limitée compensée par le recours à des prestataires, de bâtiments parfois sommaires, de salles de traite performantes en débit mais équipées à minima (pas de décrochage automatique par ex.).
Nous avons été surpris par un parc matériel réduit à 2 tracteurs et 4 outils… et par des logettes en plein air, sans toit, pour accueillir les vaches taries

Un troupeau croisé jersiais et frison

Le profil des vaches rencontrées en Irlande est issu de croisement de races : Frisonne Irlandaise et Jersiaise Néo-Zélandaise. Elles sont fertiles, petites et rustiques, produisent un lait riche (TP entre 35 et 40, TB entre 45 et 50), disposent de bons aplombs. Elles produisent entre 5 000 et 6 000 litres, le lait par vache n’est pas recherché même en conventionnel. Les vêlages sont groupés : le travail est ainsi rationnalisé. La majorité arrive au printemps : la production laitière est calée sur la pousse de l’herbe.

Retour sur la formation en vidéo


En septembre 2019, nous irons découvrir les techniques innovantes d'Angleterre. Joignez-vous à nous
Programme et inscription