Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Tester des alternatives au glyphosate

Tester des alternatives au glyphosate

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page
Contrat de transition : Glyphosate Normandie 2021

Vous avez l'âme d'un précurseur ?

Répondez avant le 1er juillet à l'appel à candidature et participez en tant que testeur de solutions alternatives.

La Région Normandie a décidé proposer un projet expérimental avec l’appui technique de la Chambre d’agriculture de Normandie

Vous avez la possibilité de faire partie des 50 agriculteurs volontaires pour tester des alternatives à l’usage des herbicides à base de glyphosate. Chaque exploitation sera aidée et accompagnée par un technicien.

L'objectif : évaluer les incidences de la réduction, voire la suppression du glyphosate d’un point de vue économique, technique et environnemental sur une exploitation, en repérant les situations avec risques d’impasses ou d’insuffisance des solutions alternatives.

Un engagement sur 2 ans dans le cadre d’un contrat de transition :

  • sous forme d’une aide forfaitaire de 80 € / ha dans la limite d’un plafond de 8000 euros pour chaque exploitation
     
  • par un conseiller spécialisé d’une structure habilitée par la Région Normandie pour la réalisation d’un audit stratégique global via la sollicitation du dispositif régional « Audit Stratégique Global » (financement de la prestation de conseil à hauteur de 80 % dans la limite de 1 500 euros) ;

En contrepartie, les exploitations retenues devront s’engager à :

  • réduire l’usage du glyphosate à compter de la campagne culturale 2019-2020 (1er septembre 2019 au 31 août 2020)
  • supprimer totalement l’usage du glyphosate sans substitution par un autre herbicide de synthèse à compter de la campagne culturale 2020-2021 (1er septembre 2020 au 31 août 2021)
  • réduire l’Indice de Fréquence de Traitement (IFT) herbicides
  • utiliser des techniques alternatives à l’usage des herbicides de synthèse comme méthode de substitution ;
  • diversifier l’assolement avec un minimum de 4 cultures différentes à compter de la campagne culturale 2020-2021 ;
  • ne pas détruire les surfaces en prairies permanentes ;
  • partager et valoriser leur expérience avec d’autres agriculteurs par la mise en place de démonstrations, de visites et/ou de témoignages pendant une période minimale de 3 ans.
     

> En savoir plus sur le site de la Région Normandie

Vous êtes intéressé

Contactez votre conseiller ou Chambres d'agriculture