Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > L’été installé, l’herbe freinée

L’été installé, l’herbe freinée

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Semaine 28 - Cette fois la chaleur estivale et l’absence de précipitations depuis 15 jours ont eu raison de la pousse de l’herbe en Normandie.

En effet les croissances d’herbe ont ralenti sur tous les sites mesurés hormis le Pin au Haras. En moyenne nous avons perdu 25 kg de pousse pour atteindre 33 kgMS/ha /jour cette semaine dernière. Si cette situation risque de durer en l’absence de pluie prévue, les stocks sur pied restent corrects dans de nombreuses zones. Les sites disposant de plus de 30 ares/VL ont encore 15 jours d’avance sur le circuit des vaches. Plusieurs exploitations ont donc pu allonger leur période de pâturage en ce début d’été plus que de coutume.

Pour plus de productivité pensez aux dérobées ou aux prairies multi espèces

La moisson des orges a commencé, celle des blés va arriver et les parcelles libérées peuvent permettre l’implantation d’une culture fourragère temporaire dans l’attente d’une culture d’automne ou de printemps. Durant cette période les dérobées estivales à base de trèfles annuels agressifs comme le trèfle d’alexandrie ou squarossum sont intéressantes. Associés à un ray gras italien ou une céréale (avoine par exemple) ils permettent une production rapide et de qualité de l’ordre de 4 tms/ha à 15% de MAT.

Si l’assolement le permet implanter une prairie multi espèces de longue durée est une solution encore plus rentable.

Pour favoriser la levée il est nécessaire d’attendre quelques précipitations et de faire des faux semis pour faire germer un maximum de céréales avant le semis.

Témoignage

GAEC DE LA BERGERIE - Vauville - La Hague (50) - Système robot tout herbe

La saison d’herbe se passe plutôt bien. La mise à l’herbe au mois de février a duré trois semaines. Après une interruption les vaches sont à nouveau sorties le 19 mars. Nous avons arrêté de distribuer du foin fin avril puis nous avons complémenté les vaches avec un tiers de ration de foin pendant une dizaine de jours au mois de mai lors d’une période moins poussante. La première coupe de foin a eu lieu fin avril sur des parcelles réservées aux génisses. Sur le parcours des vaches, la première coupe a eu lieu début mai. Le foin récolté est de très bonne qualité. Cette première coupe a permis d’agrandir le parcours des vaches. Nous venons de terminer la deuxième coupe, ce qui libère encore une parcelle de huit hectares accessible aux vaches en cas de faible croissance. Le pâturage se déroule bien, nous pratiquons le topping sur certaines parcelles, lorsque les graminées ont épié mais aussi pour éviter la montée en graines du rumex et des chardons. En ce qui concerne les stocks, nous sommes assez sereins. Le séchoir est presque plein et nous avons fait des boules pour les génisses et les veaux.

C’est le dernier article. Bel été et à la rentrée !

Fabien OLIVIER – Chambre d’agriculture de Normandie