Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Le retour de la pluie tant attendue

Le retour de la pluie tant attendue

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Semaine 39 - La pousse moyenne régionale atteint les 20 kg de MS/ha/j cette semaine contre 12 kg de MS/ha/j la semaine dernière. La croissance de l’herbe augmente : de 14 kg de MS/ha/j dans l’Orne à 64 kg de MS/ha/j dans la Manche.

Le retour des pluies favorise la pousse de l’herbe !

Le retour des pluies ces derniers jours couplé à des températures encore douces peut favoriser la croissance de l’herbe et donc le pâturage des ruminants.
Toutefois, la pousse reste encore timide sur la majorité de la région : il faut donc être vigilant à la gestion des prairies !

Il faut savoir que la pousse de l’herbe à l’automne peut représenter jusqu’à 25 % de la production annuelle. Il convient alors de gérer au mieux le pâturage durant cette période.
Cela nécessite de la surveillance ainsi que de la technique de la part des éleveurs. En effet, l’herbe d’automne possède des teneurs en azote assez élevées par rapport à celle de printemps : il faut donc veiller à apporter des fibres dans la ration.
De plus, la pousse est moins rapide il faut donc être vigilant au surpâturage des prairies. Cependant, un chargement à l’hectare adapté et une bonne gestion des parcelles n’impactent pas les repousses du printemps prochain.

Enfin, la portance des sols est à prendre en compte en cette fin de saison de pâturage pour ne pas dégrader l’état des sols.

Certaines zones ont connu de fortes précipitations souvent sur de courtes périodes.

.

Optimiser l’ingestion de l’herbe à l’automne

A cette période de l’année, il est encore possible de bien valoriser l’herbe pour économiser les fourrages conservés.

En automne, les vaches valorisent l’herbe correctement à condition qu’elles aient de l’appétit en arrivant au champ.

L’éleveur peut adopter plusieurs astuces pour que les bovins valorisent l’herbe au mieux : 

  • Diminuer les quantités de maïs ensilage et de concentrés distribuées si les prévisions de pousse sont optimistes.
  • Si le stock d’herbe est encore suffisant pour sortir les vaches le jour et la nuit (environ 250kgMS/VL), distribuer le maïs à moins de 6 kg de MS/jour, et avant la traite du soir si possible.
  • Si l’herbe est présente en quantité moins abondante, il est préférable de garder les animaux à l’abri la nuit et distribuer le maïs une fois que les vaches sont traites le soir, dans le but de faire pâturer les bovins pour une période plus longue dans la journée.

Témoignage

Lycée Agricole de Vire – 50 VL en système herbager (14)

Les mesures nous ont permis d’évaluer toutes les semaines les jours d’avance depuis fin mars. Globalement, nous avons géré le stock d’herbe disponible  sur un créneau de 5 à 10 jours.
Malgré la sècheresse, le surpâturage a pu être évité en ajoutant des fourrages conservé à l’auge.

La hauteur moyenne des mesures de sept est de 5.5 cm, suite aux dernières pluies, nous espérons retrouver des repousses intéressantes pour le mois d’octobre.

 

Mathilde Noël, Chambre d’agriculture de Normandie

Agenda

Du 26 octobre au 27 octobre 2019

Alençon