Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > En mai ne soyez pas débordés

En mai ne soyez pas débordés

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Semaine 19 - En ce début mai nous attendons le pic de croissance

La semaine dernière a connu des conditions météo de saison avec des températures qui n’ont pas dépassé les 18°C et souvent proches de 15°C en pleine journée fidèles aux normales. Quelques arrosages ont eu lieu le dernier week-end d’avril mais n’excédant jamais 10 mm.

Sur l’ensemble de la Normandie la croissance moyenne est de 66 kg MS/ha /jour avec plusieurs sites à plus de 100kg dans la Manche et dans l’Orne. Les croissances restent plus importantes sur ex Basse Normandie. Le pic de croissance a lieu mi-mai habituellement et tout l’enjeu est d’être prêt pour ne pas perdre ce fourrage de qualité.

Les stocks d’herbe disponibles augmentent doucement évitant ainsi de se faire dépasser brusquement par des excédents d’herbe. En moyenne ces stocks offrent actuellement 13 jours d’avance sans compléments ce qui est satisfaisant en ce début mai. Ainsi 8 fermes du réseau ont arrêté la distribution de fourrages conservés avec des vaches 100 % au pâturage. Il s’agit toutefois d’être vigilant de ne pas pâturer des parcelles trop hautes. Si la hauteur moyenne des parcelles prévues en pâture est de 9 cm sur l’ensemble du réseau, plusieurs sites ont des hauteurs à plus de 12 cm  en moyenne avec un risque évident de gaspillage si des parcelles ne sont pas fauchées prochainement.

Les conditions de la semaine ne permettent pas d’entreprendre de récoltes satisfaisantes. Si les précipitations autour du 8 mai sont utiles pour la croissance de l’herbe, à cette période c’est de la chaleur qu’il nous faut.

Témoignage

Xavier PIGNOT - GAEC des Esserts - La Hague (50)

Nous avons intégré l’observatoire de l’herbe cette année avec la réelle volonté d’améliorer la valorisation des prairies sur l’exploitation. En mesurant l’herbe chaque semaine avec l’herbomètre connecté Grasshopper j’agis avec plus de précision quant à mes décisions de pâturage. Nous fonctionnons en pâturage tournant avec parcelles jours et nuit sur des paddocks de 0.5 ha environ pour nos 55 vaches. Par rapport à l’année dernière les résultats sont incomparables : nous produisons plus de lait (26 l/VL actuellement) en distribuant moins de fourrages (4 kg MS ensilage d’herbe). Les vaches, qui sortent maintenant la nuit, se sont très bien adaptées au changement et savent qu’on leur offre une nouvelle parcelle chaque jour, ainsi elles n’attendent plus le fourrage à l’auge comme avant.

Actuellement mon stock d’herbe augmente mais je n’ai pas suffisamment de décalage de hauteur sur mes paddocks, du coup je continue à pâturer des parcelles un peu hautes et je passe mes vaches taries le 2ème jour pour pâturer le reste. J’ai encore de l’hétérogénéité de flore dans mon circuit et les parcelles ne poussent pas toutes aussi rapidement. L’herbomètre me permet de m’adapter rapidement en cours de saison. Enfin, autre point positif, le trèfle revient sur mes prairies grâce à un meilleurs accès à la chaleur et la lumière.

Fabien OLIVIER - Chambre d’agriculture de Normandie