Le chien de troupeau

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Un compagnon pour faciliter les déplacements et le tri des animaux !

Pourquoi choisir cette solution ?

Manipulation du troupeau plus souple

Le chien fait gagner du temps chaque jour en évitant d’aller chercher les bêtes dans le pré. Il réduit les efforts physiques de l’éleveur, pour ceux qui ont perdu l’envie de courir ou dont les capacités physiques sont amoindries.

Moins de stress et plus de sécurité

Le chien fait autorité sur le troupeau et assure efficacement une partie du travail, ce qui diminue les risques d’accidents.

Moins de personnes pour le même résultat

Un chien bien éduqué et bien dressé peut compenser l'absence de plusieurs personnes lorsqu'il s'agit de déplacer un troupeau, faire monter les bovins dans une bétaillère, trier les animaux au bâtiment et au pré...

Un compagnon de travail

C’est agréable de travailler avec un chien auquel on peut s’attacher.

L’essentiel à savoir

Acquérir un chien

Vous pouvez faire appel à des associations de chien de troupeau ou vous appuyer sur une connaissance d’un chien qui ait déjà fait ses preuves.

Le choix du chien

Il existe différents races de chiens de troupeau, la plus connue étant le Border Collie. S’assurer que le chien est issu d’une lignée qui travaille bien.

Le dressage

L’éleveur doit être formé au dressage du chien, c’est essentiel.

Les formalités

Vérifier le carnet de vaccination du chien (pour le Border Collie vérifier si le chien n’a pas eu de problèmes oculaires). Vérifier le pedigree du chien.

Les qualités à avoir

La patience du maître. Aimer les animaux.

Des aides pour la formation

Selon votre statut, salarié ou chef d’exploitation, vous pouvez prétendre aux aides du FAFSEA (Fonds national d’Assurance Formation des Exploitations et Entreprises Agricoles) ou de VIVEA (Fonds pour les Formations des Entrepreneurs du Vivant).

Combien ça coûte ?

Prévoir 500 à 700 e pour acquérir un chien avec un pedigree. 

Le coût de la formation varie en fonction de chaque chambre (entre 60 et 80 € pour 3 jours de formation). Contactez votre chambre pour plus de renseignements.

L'expérience de Jean-Marc Langlois

 « On a commencé il y a 12 ans à travailler avec un chien de troupeau, un Border Collie. Au départ le chien travaillait avec le troupeau de moutons sur l'exploitation. Puis il a été dressé pour les deux troupeaux, moutons et vaches laitières. Comme c'était efficace, nous avons gardé ce fonctionnement avec sa fille Rozel.

Ma femme a suivi une formation qui consiste en un apprentissage de ce qu'il ne faut pas faire, comme amener trop tôt le chien au troupeau.

Il y a pas mal de temps à consacrer au dressage du chien. Compter deux à trois ans pour que ça marche bien.

L'été, Rozel va chercher les vaches, je reste à la barrière et la chienne fait la quête. Nous gagnons environ 10 minutes par traite. L'hiver, elle amène les vaches de l'aire paillée vers l'aire d'attente.

On ne l'utilise pas dans l'aire d'attente, on craint trop les mauvais coups.

Je l'utilise également pour déplacer des génisses d'une parcelle à l'autre. C'est bien pratique, surtout quand on est seul à faire cette opération, et quand on aime les animaux on apprécie la compagnie du chien.

Elle a besoin d'être cadrée, logée au chenil quand elle ne travaille pas, sinon au vu de son instinct elle va rassembler les poules ou bien courir derrière les voitures.

Le choix du chien est important, il ne faut pas hésiter à voir travailler la mère.

Aujourd'hui Rozel a 7 ans, nous réfléchissons déjà à son remplacement afin qu'elle participe à la formation du prochain chien de troupeau, car c'est vraiment pratique au quotidien… »

L'exploitation agricole

Jean-Marc LANGLOIS, éleveur
à Esteville (76)

Contact

Besoin d'informations ?
Un conseil personnalisé ?

Lire aussi

Page spéciale "Chien de Troupeau" en rubrique élevage