Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Publications normandes

Publication

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Caractéristiques des modes d’hébergement équins et conséquences sur les conditions de travail

Le réseau équin REFErences a mis en évidence un manque de productivité des structures équines, déjà soumises à de fortes difficultés économiques.

En effet, la main-d’oeuvre nécessaire en système équin est supérieure aux autres productions, notamment en raison de la conduite et de la valorisation individuelle des animaux. A partir de ce constat, la conception des bâtiments en lien avec les conditions de travail et le logement des animaux doit permettre d’optimiser le fonctionnement des entreprises équines.

Les bâtiments doivent répondre aux trois grands besoins fondamentaux des chevaux :

  • besoin de s’alimenter/s’abreuver régulièrement
  • besoin d’espace
  • besoin de contacts avec ses congénères (Boussely L., 2003)

De plus, les bâtiments doivent être suffisamment aérés et lumineux, l’air circulant étant un élément essentiel pour satisfaire au bien-être des chevaux. C’est en effet un animal qui possède une grande résistance aux températures basses mais qui est sensible aux courants d’air. Un cheval passe 65 % de son temps à s’alimenter et 20 % à se reposer (Guerin S., CA14).

Les bâtiments doivent permettre de bonnes conditions de travail (sécurité, absence de pénibilité, confort de travail) pour les exploitants et leurs salariés.

Afin de produire des références en matière de modes d’hébergement, de conditions de travail et de temps de travail, le réseau REFErences a réalisé une enquête nationale dans les exploitations suivies dans le dispositif « réseau équin ». Les enquêtes se sont échelonnées entre le mois de juillet 2013 et mars 2014.

A partir des 126 enquêtes exploitables, une analyse statistique a permis d’identifier les éléments pénalisant ou favorisant le travail. Ces éléments propres au type de bâtiment ou au mode d’hébergement mettent en évidence les voies d’améliorations possibles sur le plan des conditions de travail et de la productivité. Les références sur le temps de travail pour chaque type de bâtiment portent sur le travail hivernal uniquement.